Une petite Belge dans les Alpes

Le quotidien d'une petite belge ayant déserté sa Wallonie natale pour s'installer en Haute-Savoie.

03 décembre 2010

Tout a un prix

Et celui de deux sorties à pattes par grand temps de neige est un gros rhume...

Car oui, mercredi, après ma balade en votre compagnie (ou presque), je pensais être épargnée de ressortir à nouveau ce jour là... Que nenni, j'avais bien entendu oublié de prendre une ou deux choses indispensables à la préparation du bento de Monsieur pour le lendemain.

Je rechausse donc mes bottines et ma veste en peaux de vaches mortes (petit délire un peu glauque entre Monsieur et moi...) et me revoilà dans la rue, mais sans mon appareil cette fois, car je ne songeais pas à aller bien loin...

Sauf que... Sauf que mon épicier lui, il en avait décidé autrement. Le mauvais temps? Le magasin dévalisé par la horde de petits vieux du matin? Je ne le saurai jamais... Toujours est il que lorsque j'ai voulu m'y rendre à nouveau, mon épicerie était fermée...

Pleine de bonne volonté, j'ai donc décidé de me rendre au supermarché se trouvant à 1.5 km de chez moi... En fait ça aurait pu aller, même avec les glissades, si les automobilistes y avaient mis de la bonne volonté, et que je n'avais pas avancé contre le vent...

En temps normal, piétonne de mon état, j'ai déjà le pouvoir de me rendre invisible à la vue de ces chers passants à moteurs... Mais quand il neige à gros flocons et que j'ai le vent dans la figure, le pantalon imbibé d'eau jusqu'aux genoux, je deviens vraiment indétectable.

Merci donc aux 2 automobilistes qui m'ont quand même très gentiment cédé le passage, dont l'un malgré les coups de klaxon de la voiture de derrière... ^_^

Délivrance une fois arrivée au magasin, coups de chaud, regards surpris des gens complètement secs et bien coiffés (genre ils n'ont jamais vu une piétonne par temps de neige? Ou alors c'était à cause de mes lunettes embuées comme à la sortie du sauna... Mystère!).

Rapide passage dans le supermarché, c'est qu'il fait vraiment chaud et puis le temps s'assombrit dehors, je n'ai pas envie de rentrer dans le noir, surtout en longeant une voie rapide. Encore un peu et j'oubliais de prendre ce pourquoi j'étais venue (mais je n'avais pas oublié de prendre des choses totalement inutiles... Hum...).

Passage à une caisse et hop, retour sous la neige pour un chemin en sens inverse... Et tout autant peu de chance avec ces fichues voitures!

Enfin, de retour chez moi le nez et les oreilles gelées, j'ai pu me reposer devant une bonne tasse de thé (rooibos cacao-vanille pour être exacte, une tuerie que je vous recommande!) avant de me remettre à préparer les bentos...

Et voilà, aujourd'hui, je commence à préparer le repas de midi quand tout à coup... "Atchi! Atcha! ATCHOUM!" (non je n'ai pas éternué dans les plats, roooh! ;))... C'est le poivre? Oui, surement... Mais c'est bizarre, mon plat ne sent rien... Pourtant Monsieur m'indique que si... Oh ça doit être la javel (utilisée un peu plus tôt pour la litière de Maître Shanghai) qui m'a endormi les narines...

Et bien non. J'oscillais déjà depuis un moment entre avoir la pêche et la goutte au nez, mais ces deux sorties ont terrassé la dernière résistance de mes anticorps. Je suis malade, et je déteste ça. Du coup, Monsieur doit s'attendre à supporter mon humeur de chien. (Du genre petit roquet enragé qui aboie sur tout ce qui passe)... Heureusement qu'il est compatissant (de toute manière il n'a pas le choix, je crie plus fort que lui... x)).

Sinon aujourd'hui la neige s'est remise à tomber, moins dru que mercredi, mais suffisamment pour recouvrir tout ce qui avait réussi à s'en dégager. ^_^

Bon, sur ce, je vous laisse, ma tête me fait mal et j'ai bien mérité (oui bon...) un bon thé chaud... ^o^

 

Edit de 21h30: De retour des courses (mais cette fois on y est allé en voiture, heureusement parce que je suis vraiment pas bien)...

Vous ne voulez vraiment pas connaître ma liste des courses? Vous êtes surs? Bouh!

Non en fait, petite anecdote à la nawak... Derrière nous en allant vers le parking, il y avait 3 touristes parisiens qui parlaient (fort) de la différence entre Paris (où il neige pas) et ici où tout est blanc... Je trouvais ça sympa à entendre jusqu'à ce que l'un d'eux ajoute "C'est dommage que la neige, ça soit toujours pour les paysans!"... Et aux deux autres d'approuver.

Ah ouais... Je ne suis pas encore habituée aux parigots*. Mais ça va venir. ;D

 

*Non mais rassurez vous, j'déconne, j'vous aime bien quand même... ^-^

Posté par Undonielle à 16:09 - Blablas - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Je te souhaite un bon rétablissement...

    Pour avoir été malade comme ça les réveillons de Nouvel An des deux années dernières, je comprends comme c'est pénible... Prendre son mal en patience, il n'y a que ça à faire ><

    Posté par Won Xi, 04 décembre 2010 à 19:28
  • Merci! ^-^ Et oui, je suis d'accord.. x)

    Posté par Undo, 04 décembre 2010 à 21:28

Poster un commentaire