Une petite Belge dans les Alpes

Le quotidien d'une petite belge ayant déserté sa Wallonie natale pour s'installer en Haute-Savoie.

26 juillet 2011

Redémarrage enclenché: Bzzzouuuuu!

 

Boudiou, que de temps a passé! Que de temps, que de choses... C'est marrant, comme parfois on se dit "je reviendrai un peu plus tard" pour finalement n'y remettre les pieds que 6 mois après...

 

Autant dire que ce que j'avais à raconter à l'époque n'est plus d'actualité... Mais vu que je reste une petite belge (déjà un peu plus savoyardisée) dans les Alpes, et que mon temps libre me permet un retour sur la toile, autant en profiter!

 

Beaucoup de nouveautés (qui datent de plusieurs mois mais chut) à raconter donc... Mais très peu de photos, faudra vraiment que je m'y remette dès que j'aurai retrouvé cet APN fugueur...

 

Bon, on va donc commencer dans l'ordre chronologique, j'ajouterai des photos plus tard.

 

En février j'ai donc enfin trouvé un job! Eeet oui! Job qui allait finalement changer pas mal de choses dans ma vie.

 

Le 25 février, donc, je suis officiellement devenue "la" (oui, "la", car la seule... Les autres ayant déserté... Hum...) serveuse de "L'Observatoire", le restaurant de ma charmante patronne (qui est devenue un peu plus que ça avec le temps mais j'anticipe) Christiane.

 

L'Observatoire donc, situé à 1250 mètres d'altitude (rien que ça) sur le Salève, la montagne la plus proche d'Annemasse, en bordure de falaise, avec vue d'un coté sur tout le bassin lémanique (surtout quand il fait beau, sinon ça fait plutôt "mer de nuages", effet très joli aussi mais un peu triste pour les touristes), et de l'autre, sur la magnifique chaîne du Mont-Blanc (et ses merveilleux couchers de soleil!).

 

Petit restaurant-bar d'apparence savoyarde, qui proposait les premiers temps les (trop) bonnes spécalités de la région. Mais de réflexions en restructurations, les menus ont "quelque peu" changés... (Je ne m'attarderai que peu sur ce détail).

 

Me voilà donc projetée serveuse, sans expérience, timide comme une petite souris. Autant dire que mes premiers pas ont été assez laborieux... Ma première cliente ayant manqué de peu de recevoir son chocolat chaud sur les genoux tant je tremblais. Sans compter les nombreuses erreurs de commandes, voir de commandes incomplètes... Tout s'apprend, parfois dans la douleur, et là, c'était surtout celle de mes pieds.

 

On se rend pas bien compte, mais le service, c'est sportif! Heureusement pour moi, ma patronne préfère qu'on porte des chaussures dans lesquelles être à l'aise plutôt que des talons, histoire de ne pas finir la journée ailleurs que sur les rotules.

 

Les premières semaines ont donc été rythmées par le boulot-dodo-boulot et j'ai rapidement appris (à la sueur de mes pieds) à optimiser mes déplacements, à ne pas omettre des détails de la commande, et surtout à moins embêter mes patrons parce que je plantais la caisse ou ne connaissais pas l'argent suisse ;). (Oui, chez nous, on utilise les deux monnaies, zone frontalière -pas toujours bien définie par les touristes- oblige!)

 

Et puis voilà, des débuts enflammés, l'arrivée d'une jeune collègue (étudiante) qui n'avait pas l'air de kiffer le boulot autant que moi, puis d'autres amis à elle, des arrivées, des départs... Et finalement la composition d'une équipe plus ou moins "finale", à savoir mon collègue masculin et moi!

 

J'apprécie vraiment le service, je ne sais pas si c'est parce que c'est la première fois qu'il m'est donné de me défoncer (sagement, vous imaginez quoi?) au boulot, si c'est parce que j'ai rapidement obtenu des responsabilités (dont l'aide et la formation des petits nouveaux huhu), ou simplement parce que j'adore ce métier... Mais j'opterais pour la dernière:

 

D'être tombée dans une super équipe où l'ambiance était géniale (les fous rires avec la patronne ou le cuisinier resteront encore longtemps dans ma mémoire, mais également leur épaulement et gentillesse durant les coups durs) m'a surement motivée dans mes choix, mais aujourd'hui c'est sur, je ne serai peut être pas "toujours" serveuse, peut être même pas à la fin de mon contrat, mais j'y reviendrai surement!

 

J'y laisse une partie de moi même, une partie qui prend beaucoup de plaisir à servir les gens, à voir la satisfaction dans leurs yeux, et qui trouve aussi beaucoup de gentillesse en eux, parfois... Non, souvent... Très souvent.

 

Bon ça y est, je me sens nostalgique et un peu triste (car bien évidemment tout change et ce billet n'est plus totalement à l'ordre du jour, mais je veux essayer de garder une ligne de lecture plus ou moins logique, alors j'en parlerai surement un peu plus tard!).

 

D'ici là, merci d'être (re)passé sur ce blog (qui est toujours en plein dépoussièrage, atchi!), j'espère retrouver un rythme plus régulier et peut être quelques lecteurs (je rêve! :)).

 

A bientôt!

 

Posté par Undonielle à 11:03 - Blablas - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire