Une petite Belge dans les Alpes

Le quotidien d'une petite belge ayant déserté sa Wallonie natale pour s'installer en Haute-Savoie.

23 octobre 2012

Non, je ne suis pas alcoolique !

Je suis quelqu'un qui adore la bonne bouffe, et qui du coup aime aussi accompagner ces bonnes choses de bon vin. Ou d'un petit verre à l'apéro. Oh pas grand chose parfois, juste un fond de rouge, ou un petit whisky cola (pas coca, Montania pour moi merci héhé !). Le plus souvent un petit verre de péket (expatrié comme moi depuis la Belgique héhé !) ou un porto ou muscat. Le tout pas tous les jours bien sur !

Enfin si, il peut arriver que je boive un petit verre de vin plusieurs jours d'affilée au moment du repas. Mais pas en continu, je peux aussi passer des semaines sans y toucher.


Si j'étais un homme, on trouverait ça normal. Voir on me dirait que je suis un frileux ! x)

 

Mais non, je suis une femme. Et une femme, ça boit pas, ou ça boit peu. Ou ça sirote. Oui, c'est ça, une femme ça sirote ! :p (Ou ça lape la bière, parait il... Mais même belge, j'aime pas trop la bière et quand j'en bois, c'est à longues goulées. Hum.)

 

Invisisble Martini ShakingOui je sais, rien à voir, mais rien de tel qu'un lolcat pour combler un vide d'image ! (Et puis j'ai rien trouvé de bien sur le thème huhuhu !)

 

Je sais pas vous, mais moi, j'ai toujours eu du mal à ne pas passer pour une ivrogne dès que j'avouais apprécier les bons vins. A mon ancien boulot (enfin l'ancien-ancien, au premier restaurant), j'avais la réputation de m'allonger sous les cubis de blanc. Pourquoi ? J'en sais rien.

Enfin si j'ai des doutes huhu... Les soirées (ou les midis) qu'on passait à manger de la fondue avec l'équipe, et où le patron ouvrait bouteille sur bouteille, et me prenait carrément le verre de mains pour le remplir. Forcément, au bout d'un moment je m'en rendais même plus compte et je finissais bourrée. Enfin guillerette, allez pas trop loin ! x) Même si le plus souvent après deux verre et demi, je planquais mon verre hein. Quand même !

 

Non je n'ai jamais pris une cuite au point de vomir partout. Je me suis déjà réveillée avec un mal de crâne, une fois, voir deux. Mais jamais je n'ai roulé par terre, jamais je n'ai bu jusqu'à oublier où j'étais, qui j'étais, ou ce que j'avais fait de ma soirée.

Je n'ai jamais été plus arrangée que le patron ou le cuisinier.

 

Et pourtant, souvent, on s'est inquiété de mon "penchant pour l'alcool".


Oui, il m'arrive d'ouvrir une bonne bouteille de rouge pour moi toute seule. D'ailleurs je bois pas du vin de table, j'aime le bon vin, j'en bois pour le plaisir d'en boire, pas pour accompagner mes repas à l'alcool. :-)

Et puis c'est pas ma faute si personne dans mon entourage n'aime le vin rouge. Déjà que le blanc c'est limite... Héhéhé... Mais c'est pas pour ça que la bouteille va être cuvée dans la journée. Il m'arrive de mettre 3-4 semaines pour la finir (oui, le vin est toujours bon après tout ce temps, curieusement). Voir même de la finir dans une sauce pour pas la gâcher.


Mais non, il paraît que je suis alcoolo.

 

Un jour au boulot (enfin l'ancien boulot, mais pas l'ancien-ancien, vous suivez ? :p), mon collègue a sorti une bouteille de Gaillac (vin blanc moelleux) à peine entamée. C'était presque la fin du service, il s'est servi un grand verre (type verre à soda). Curieuse de le goûter, je lui ai demandé "un fond de dégustation".

Il m'a regardé, les yeux ronds. Et m'a posé LA question: "Non mais... Tu bois souvent comme ça ? Hum..."

Finalement à la fin du service j'ai pu m'en servir un fond, même si il n'était pas rassuré. Et il s'est fini la bouteille tout seul.

 

Cette discrimination m'agace, je dois le dire. Un homme qui boit c'est normal, même encouragé. Une femme qui boit, c'est une alcoolique. (C'est un peu la même chose que le playboy et la sal... Hum, un peu quoi).



Oui je boude. Parce que même chez moi, quand on reçoit et que je m'ouvre seule du rouge (rapport au fait que personne n'aime ça sauf moi et que puis zut, ils ont du blanc sur la table qu'ils touchent pas ou à peine), quand je m'ouvre seule une bouteille de rouge donc, on me regarde d'un drôle d'air. Même si je m'en sers un demi-verre.

 

Pourtant c'est tellement bon le vin... Mais non, je ne suis pas alcoolique ! :-)

 

Posté par Undonielle à 17:30 - Blablas - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Mon ex, mes parents s'inquiètent du fait que je boive seul (moi je trouve que c'est justement une bonne façon de pas s'entrainer les uns les autres mais bon.) et que je devienne alcoolique... Eux qui se tape la bouteille de rouge à table alors que je ne prend rarement plus qu'un verre.
    Tsss...
    Les gens voient bien ce qu'ils veulent voir. :/

    Posté par Wxug Le Maudit, 23 octobre 2012 à 17:39
  • la définition d'alcoolisme, se définit à peu près, par une consommation quotidienne, que cela soit un verre, ou plusieurs. Y a différents niveaux, hein.

    Mais faut pas avoir honte, t'aimes le bon et la bonne bouffe, c'est tout
    moi j'adore boire une bonne bière entre ami(e)s ou un bon verre de vin, peu importe ce que les gens pensent

    Posté par JuJuTricote, 23 octobre 2012 à 20:29
  • Réponses

    Wxug Le Maudit: C'est tout à fait ça ! Je n'ai pas cité mon beau père mais j'aurais pu: Il boit environ 3 verres de vins par repas (deux fois par jour) et bien plus quand il y a "du monde", mais il ne trouve pas ça normal... Alors que de savoir que je bois seule un petit verre de temps à autres là c'est pas pareil ! x)

    JuJu Tricote: Hum... Bon, mettons que je ne suis pas dépendante (je m'arrête quand je veux d'abord ! Huhuhu !).
    Et puis oui, l'important c'est de se faire plaisir !

    Posté par Undo, 24 octobre 2012 à 07:58

Poster un commentaire