Une petite Belge dans les Alpes

Le quotidien d'une petite belge ayant déserté sa Wallonie natale pour s'installer en Haute-Savoie.

19 février 2013

L'Homme au Complet Marron

Ca faisait longtemps que je n'avais plus parlé lecture (et en plus j'ai seulement parlé BD, bonjour l'image que je donne ! :D). Pourtant c'est pas faute de lire, j'ai même 3-4 brouillons qui trainent par-ci, par-là, sur les romans que j'ai lu.
Mais à chaque fois que je me lance dans un billet lecture, j'abandonne, avec l'impression de n'avoir rien à dire d'intéressant dessus.

C'est surement vrai (hum), mais bon... :D

 

Du coup comme il y a 3 nuits j'en ai terminé un, je me dis qu'il serait peut être bien que je vous en parle. Ou pas en fait, mais je vais le faire quand même. ;-)

 

Ces temps ci, et ce depuis la lecture de "La Dernière Conquête du Major Pettigrew" de Helen Simonson (faut que j'arrive à pondre mon avis dessus, un jour...), je suis retombée en amour pour les romans de Agatha Christie. (En fait je voulais retrouver l'univers et l'humour anglais, surtout !)

 

Je devrais dire que je suis retombée en amour pour Hercule Poirot, en fait, mais comme j'ai trouvé dans la bibliothèque de Monsieur le tome 1 des intégrales de l'auteur, il y a aussi d'autres romans dont il n'est pas le héros.

 

C'est d'ailleurs de son 4ième roman que je viens vous parler, L'Homme au Complet Marron.

 

J'aurais pu vous parler des 3 premiers aussi, mais j'avoue qu'ils ne m'ont pas follement emballée, enfin à part le troisième, Le Crime du Golf, qui n'était pas mal quand même. (Peut être qu'un jour je vous en parlerai, hein !).

 

hommecompletmarron

 

L'Homme au Complet Marron

Anne Beddingfeld est une jeune anglaise rêvant d'aventure, fille d'un grand paléontologue. Le jour du décès de celui-ci, Anne apprend que son héritage se résume surtout à de nombreuses dettes et à un tout petit pécule. Elle accepte donc la proposition du notaire de son père de la loger quelques temps à Londres, afin qu'elle puisse trouver un emploi décent.


Mais ce n'est pas la vie que rêve de mener la jeune fille. Aussi, alors qu'un soir elle attend sur les quais du métro, elle se retrouve témoin d'un curieux accident, un homme aurait pris peur sans raison et serait tombé sur les voies, causant sa mort.



Suicide, accident ?


Persuadée qu'il s'agit d'un crime, et la police refusant de l'écouter, Anne décide de mener sa propre enquête. Enquête qui la mènera en Afrique, sur les traces d'un mystérieux inconnu, l'Homme au Complet Marron.



Dès les premières pages du roman, j'ai su qu'il me plairait. La manière dont sont écrites les phrases sont à la fois vives et faciles à lire.  Les premières chapitres posent le décor initial, sa vie si ennuyeuse et monotone aux cotés de son père. Et puis les événements qui se déclenchent, sa vie qui bascule.



L'histoire est découpée en deux parties narrées toutes deux à la première personne, d'un coté les aventures de Anne Beddingfeld, et de l'autre, les "Extraits du Journal Intime de Sir Eustache Pedler", qui nous content les mêmes événements mais d'un point de vue différent, et surtout avec toujours beaucoup d'humour.

 

Ce roman est le premier de l'auteur (sur les 4 lus à la suite, bien entendu) où j'ai vraiment réussi à m'attacher à certains des personnages qui, sans être trop nombreux, le sont suffisamment pour égayer la lecture, et puis aussi pour nous perdre un peu, ce qui est quand même le but d'un roman policier (sinon, à quoi ça servirait si on sait déjà qui est l'assassin ?).



Parmi les personnages auxquels je me suis attachée, on peut noter :

 

Sir Eustache Pedler : Limite, si tout le roman n'avait été conté que par lui, j'aurais été aux anges ! Il m'a fait parfois rire aux éclats (ce qui n'est pas pratique quand Monsieur essaye de dormir juste à coté, ahum) avec ses histoire de grosse malle aux papiers. Un personnage terriblement attachant.

 

Suzanne Blair : La riche épouse par excellence ! Tellement cliché qu'elle en devient attachante ! Elle et Anne forment le parfait duo pour donner du peps à l'aventure !

 

Carton : Le secrétaire de Sire Eustache, un peu gonflant par moments, mais autant que le duo Suzanne/Anne, le duo Sir Eustache/Carton est à consommer sans modération !



Bien que l'intrigue se passe principalement en Afrique, ne vous attendez pas trop à voyager au travers de la lecture. Les descriptions de paysages restent légères, comme les décors en papier mâché dans un théâtre.

D'ailleurs, c'est une impression qui se confirme par la présence de "quelques" (hum) stéréotypes sur les africains noirs, comme si Agatha Christie avait juste voulu donner une petite touche d'exotisme sans prendre le risque de choquer ses concitoyens. (Après tout le roman est sorti dans les années 20).



(Attention, petit spoiler)

 

Mais si il y a un vrai gros point négatif que j'ai à noter, par contre, c'est quand même sur le personnage de Anne.

Je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la lecture, mais quand même : La fille est une aventurière qui enquête sur un crime, qui manque de se faire tuer tous les 3 chapitres (enfin à peu près), qui n'hésite pas à mentir à des méchants... Bref, une vraie héroïne à la fois charmante et courageuse.

Alors pourquoi, quand elle tombe amoureuse, elle en vient à ne rêver que d'une chose : C'est d'être soumise et de devoir obéir aux ordres (qui lui déplaisent) de son mari ? Non mais sérieux, elle a pas mieux à faire dans la vie, la nana ?

Elle combat les méchants, elle n'a pas peur de mourir... Mais tout ce dont elle rêve, c'est de se prendre une beigne quand elle servira un steak trop cuit à son homme ?!

 

Alors bon, vu toute la tournure du roman, peut être que Agatha Christie voyait ça avec humour, je ne sais pas... La seule chose que ça a provoqué chez moi, c'est une aversion pour le personnage de Anne Beddingfeld. Bien dommage, puisque toute l'aventure tourne autour d'elle ! (C'est d'ailleurs pour ça qu'elle n'est pas listée dans mes personnages préférés).

 

Vous pouvez me dire que j'accepte que l'Afrique soit mal représentée, alors qu'une femme ne devrait pas l'être... C'est vrai. ;-) La différence étant que Anne est donc l'héroïne de ce roman, une femme forte, courageuse et sure d'elle. (Et qu'en plus on a déjà Suzanne !)

 

En y réfléchissant je me dis que peut être Agatha Christie a t'elle fait ça, encore une fois, pour ne pas trop choquer son public cible. Après tout, et encore une fois, le roman est sorti dans les années 1920, autant dire qu'on avait encore du chemin à parcourir pour voir la femme comme l'égale de l'homme (quoi, comme ça, c'est pas encore le cas en 2013 ? ;-)).



 

Bref, à part ces petits désagréments, si vous  ne l'avez pas déjà lu, je vous le conseille chaudement, parce qu'il est vraiment top, et en plus, facile à lire ! :D

 

(Ouaiiis, comment je suis trop douée pour présenter des romans haha ! ^^)



 

Et vous, c'est quoi votre lecture du moment ? :-))

 

 


Commentaires

    Moi non plus je n'aime pas le genre de message "je n'ai reçu que 10 commentaires sur cet article là, ça ne vaut même pas la peine que je me fatigue à écrire hein !" parce qu'on dirait vraiment qu'elle n'écrit que pour avoir des commentaires, plein de visites, etc...

    Posté par Lew, 20 février 2013 à 14:08
  • Quand j'étais plus jeune, je lisais les Agatha Christie à la chaîne, mais uniquement ceux avec Mrs Marpple. Du coup, j'ai dû passer à côté de celui-ci, il donne envie en tout cas !

    Posté par Kimie, 25 février 2013 à 22:22
  • Réponse :

    Ah bah moi c'est l'autre héros de Dame Christie que j'adore ! ^.^

    Posté par Undo, 26 février 2013 à 17:55

Poster un commentaire