Une petite Belge dans les Alpes

Le quotidien d'une petite belge ayant déserté sa Wallonie natale pour s'installer en Haute-Savoie.

14 octobre 2012

Et quand est ce que tu les laisse sortir ?

Autant qu'on peut saoûler une mère cernée jusqu'au nombril à coups de "Il fait ses nuits ?", ou encore un ado affalé dans le canapé par un "tu as fait tes devoirs ?" (Bises les blogueuses mères de famille que je lis bien souvent dans l'ombre ;)), il y a une question qui revient et revient encore chez moi, et cette question (que vous connaissez déjà puisque c'est le titre de l'article, logique imparable), elle concerne mes chats.

 

Chatiflette

Qui qui veut une Chatiflette ? (Mochi à 3 mois, planqué dans le plat à tartiflettes huhuhu..)

 

Oui, mes chtits chatons de 6 mois à peine, mes merveilleuses boules de poils tellement pleines d'énergie qu'elles jouent les tornades dans la maison (RIP mon plafonnier). 

 

Alors je sais que c'est un sujet qui fait débat, parce qu'il y a les pour et les contres animaux en appartement/animaux libres, tout ça.


Moi personnellement, j'ai choisi, j'ai pris un animal en appartement (mon défunt Shanghaï), un chat qui avait vécu toute sa vie (3 ans quand même) dans la nature, loin de tout soin et de toute nourriture décente, et qui a adopté l'option cage dorée sans aucun regard en arrière.

 

Alors comme la nature me l'a repris tellement vite, et que la vie était trop grise sans matou dans les pattes, j'ai repris des chatons, et la question ne s'est pas posée.



Mais voilà, mon choix n'est pas celui de mon entourage, qui ne tolère pas que mes chats soient "destinés" (par moi, oui, j'assume) à vivre entre quatre murs.

Et la question fuse et re-fuse, on insiste, on argumente.

"Mais ils seraient tellement mieux dehors, à courir et s'amuser !"


"Et si quelqu'un me les vole (parano inside), si on me les tue ? Si une voiture passe et ne s'arrête pas ?"

 

"Ah bah ça c'est un risque à prendre hein..."

 

Et si moi je n'ai pas envie de prendre ce risque ?

 

C'est un choix égoiste, je l'assume. Mais je ne pourrais pas accepter de voir mon chat revenir couvert de sang, battu par un voisin. Je ne pourrais pas accepter de revenir un soir du boulot (hum quand j'en aurai un...) et de retrouver mon chaton réduit à l'état de couvre lit sur la chaussée. Je ne veux pas qu'un pharmacien un peu barjot empoisonne mon chat trop gourmand (oui c'est vraiment arrivé, mais dans les années 80, les gens ne sont plus comme ça à notre époque hein... Hein ?).

On pourra me répondre que les chats en appartement n'ont que des demi-vies, souffrant de l'ennui et de l'inactivité de par l'impossibilité de se dépenser comme dans la nature... A les voir courir partout et se jeter l'un sur l'autre, j'ai pas l'impression que ça les embête plus que ça (j'en ai pris deux aussi, c'est vrai que du coup ils passent rarement du temps à dormir pour passer l'ennui). Et puis je ne suis pas un monstre, ils ont déjà deux grands arbres à chats et un troisième viendra peut être compléter leur habitat, ils ont des dizaines de jouets, trois étages sur lesquels galoper dans tous les sens...

Relation de cause à effet ? Souvent les gens comparent leur chat peureux et agressif ainsi "libéré" dans la rue à mes deux (trois en comptant mon défunt Shanghaï) bisounours papouilleurs et obsédés des câlins.

Je ne saurais dire si ça a un vrai rapport, (tout comme on peut pas dire que c'est parce qu'ils sont tous les trois roux qu'ils sont gentils hein ? :)), mais en tout cas, dans ma jeunesse je n'ai connu que des chats semi-sauvages agressifs. Il m'aura fallu faire le choix d'un chat en appart pour découvrir pourquoi on peut éprouver de l'affection pour ces miaouteurs. :-)

 

C'est un vaste sujet que celui de la liberté contre la sécurité, et chaque option a ses adeptes. J'ai choisi mon parti, et pourtant jamais je ne critique quelqu'un qui laisse sortir son chat dans la rue. Jamais je ne tente de le faire changer d'avis. Alors pourquoi ne font ils pas de même ?

 

Moi, du moment que mes chats sont heureux, j'estime que la rue et ses dangers peut attendre encore un peu (ou à tout jamais héhé).

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

 

 

 

 

Il va sans dire que si mes chats vivaient le nez contre la vitre à chouiner pour sortir et à tenter de s'enfuir par la première ouverture venue, la question se poserait. Je suis pas un monstre, quand même. Enfin pas trop.

Posté par Undonielle à 10:09 - Blablas - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Hohoho le chat dans le plat à tartiflette, trop mignon !
    Franchement, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de transfer affectif dans la relation entre les chats et les humains. c'est les humains qui pensent que à la place des chats ils se sentiraient en prison enfermé entre 4 murs. Un chat est un animal territorial, et quand il veux agrandir son territoire, il le fait savoir ou il se débrouille pour le faire tout seul. Donc le jour où ils apprendront à sauter et ouvrir le loquet de la porte pour sortir, ma foi, c'est qu'ils auront décidé de mettre le nez dehors. d'ici là, pourquoi donc prendre le risque de t'angoisser avec ces histoires de voitures et tout, il y a mieux à faire dans la vie ! donc je comprend tout à fait ton point de vue, garde tranquillement tes mignonnes boules de poils et tu verras bien pour la suite.

    Posté par Agothtale, 14 octobre 2012 à 11:38
  • Merci pour ton avis !
    En effet je pense aussi que les chats sauront me faire comprendre si un jour ils se trouvent à l'étroit... Et ce jour là je ne les empêcherai pas de sortir, même si j'aurai la peur au ventre à chaque fois.

    Posté par Undo, 15 octobre 2012 à 11:29
  • Mais de quoi se mêlent ceux qui te disent que TES chats doivent sortir ?
    Moi j'ai eu un chat (ma petite gluglue) qui avait passé sa première année dehors. Ensuite nous étions en appartement et elle exultait sur les radiateurs et les coussins moelleux. Puis, mes parents sont partis à la campagne, alors on leur a laissé les chats. Et bien Gluglue, elle ne voulait pas mettre les moustaches dehors ... Elle restait au chaud dans la maison ! Pas folle la guêpe. Elle avait compris que c'était bien plus confortable

    Posté par Bulles de sourir, 15 octobre 2012 à 12:54
  • Merci Bulles de sourir !
    Héhé, elle avait bien compris oui ! Remarque, à choisir entre sortir ou rester au chaud, moi aussi j'ai choisi, hein ! (Comment ça c'est pas comparable ? Huhuhu...)

    Posté par Undo, 15 octobre 2012 à 13:14
  • Et tu sais quoi ? Ma petite Gluglue à vécu 22 ans ... Ou 23 on ne sait plus très bien

    Posté par Bulles de sourir, 15 octobre 2012 à 13:20

Poster un commentaire